Chargement en cours ...
Avant d'éffectuer cette opération,
veuilliez vous identifier svp:

Login:
Password:
Se connecter
X
Vos param�tres d'affichage:
Arri�re-plan du carnet:
Ajouter un arri�re-plan personnel:
Style d'�criture des titres:
Couleur d'�criture des titres:

Fièvre, la température

Derni�re Modification: 02-10-2010
Imprimer cette page
!!! Attention !!!
Température
Fièvre
Vomissements
Gémissements
Teint gris
Température> 40.5 °C
Température plus de 5 jours consécutifs

La fièvre et l'enfant

Fièvre = Symptôme, pas maladie en soi
Fièvre = infection parfois...
Fièvre = processus inflammatoire sans infection.

Avant trois mois, toujours voir un médecin rapidement.

La température normale se situe entre 36 et 37.8 °C.

Certains jeunes enfants montent jusque 38.5 sans cause apparente.

On parle donc de fièvre au-dessus de 38.5°C.

Mais dans la démarche diagnostique, l'état général est la donnée la plus importante à prendre en compte.

Différentes causes de fièvre chez l'enfant:

Le piège...
Le délai entre le début de la fièvre
et les symptômes permettant le diagnostic...
Parfois plusieurs jours.

La fièvre précède généralement les autres signes cliniques de la maladie, parfois de quelques heures, parfois de plusieurs jours.

On peut examiner un enfant qui commence une pneumonie et ne rien voir de particulier. Si un enfant a été examiné et qu'aucun diagnostic n'a été retenu, il faut rester sur ses gardes et l'observer de près durant les premières 48 heures.

Il faut, par exemple, se lever la nuit et le réexaminer, le déshabiller pour bien évaluer son état.

Un enfant qui a des symptomes de virus ( rhume, pharyngite, toux, gastro-entérite) et de la fièvre est beaucoup plus rassurant qu'un enfant fébrile sans aucuns symptomes.

La température, phénomène utile!?

La fièvre ou température est probablement un phénomène utile, à petites doses, dans certaines limites. Il est beaucoup plus important de connaître la cause de la fièvre que de traiter cette fièvre.

Il faut parfois examiner un enfant plusieurs fois avant de trouver l'agent responsable. Certaines fièvres très élévées peuvent être banales comme dans la roséole et certains microbes très aggressifs peuvent tuer sans fièvre.

De façon générale, on ne fait rien contre la fièvre jusque 39°C. Au dessus, on se sent mal et la température devient toxique.

Les médicaments contre la fièvre vont diminuer les risques de complications et surtout améliorer le confort.

Il faut déshabiller un enfant qui fait de la fièvre et si la température plafonne au-dessus de 40°C, mouiller sa peau avec de l'eau tiède. Une peau mouillée perd énormément de calories.

On peut aussi donner un bain tiède qui aura le même effet.

  • Fièvre Température
  • Virus??? Bactéries???
  • Traiter? Attendre? Chercher plus loin?

 La difficulté est de décider quand réaliser quel bilan en fonction de quelles plaintes. Pour cela il faut bien connaitre les différentes causes de fièvre et réaliser un bon examen clinique.

Mais une température de plus de 5 jours sans explication clinique demande "toujours" un bilan complémentaire: prise de sang, examen des urines, radio de thorax...

La roséole

La roséole est une maladie "obligatoire" des nourrissons. Elle est due à un virus très commun que les enfants rencontrent très jeunes.

Première cause de température élevée chez le nourrisson.

Trois jours de fièvre très élevée, sans symptômes avec un bébé qui va bien. La quatrième jour la fièvre tombe et une fine éruption apparaît sur le corps. C'est la fin de la roséole, l'éruption dure un ou deux jours puis tout rentre dans l'ordre.

Maladie banale, mais première cause de convulsion fébrile chez le nourrisson.

Le diagnostic est difficile car l'enfant fait de fortes fièvres et n'a aucun symptôme.

Il n'existe pas de vaccin. Le virus n'est pas dangereux pour les femmes enceintes.

Dos Roséole

Température chez le nourrisson en dessous de 2 mois, voire 4 mois: ATTENTION.

Un très jeune enfant qui fait de la fièvre doit toujours être rapidement examiné par un pédiatre ou son médecin traitant.

Les nourrissons sont normalement protégés contre les virus par les anticorps de leur mère.

Température signifie donc "toujours" infection bactérienne, infection sévère, antibiotiques. Il faut donc agir rapidement et rechercher activement un foyer bactérien: hémocultures, ponction lombaire, radio de thorax, culture d'urines...

Il faut parfois traiter par antibiotiques intraveineux avant même d'obtenir la confirmation du foyer.

Prise en charge de la fièvre:

Jeune enfant, Déshabiller, mouiller la peau.

PARACETAMOL 15 mg/kg/dose max 4x/j Perdolan, Panadol, Efferalgan, Dafalgan en sirop, en comprimés, en suppositoires

Deuxième choix IBUPROFENE 10 mg/kg/dose max 3x/j Nurofen, Perdofen en sirop, en comprimés, en suppositoires

"Accepter" des fièvres jusqu'à 39°C.

Les convulsions hyperthermiques.


  • Convulsions hyperthermiques

  • Ce qui fait peur à tous les parents,
  •  probablement plus que la cause de la fièvre.
  • 9 mois 5 ans
  • Maximum de fréquence entre 12 et 18 mois

Les convulsions fébriles sont la première cause de convulsion chez l'enfant.

Elles sont généralement sans conséquence mais peuvent toujours cacher le début d'une infection plus grave comme une méningite: il faut toujours hospitaliser un enfant qui a fait une convulsion fébrile.

Ce sont des convulsions généralisées, avec perte de connaissance et mouvements brutaux des 4 membres. L'épisode dure de quelques secondes à environ 10 minutes.

Ces convulsions n'ont pas de conséquence, ne laissent pas de traces et ne débouchent pas sur de l'épilepsie.

Certaines formes d'épilepsie débutent par des épisodes de convulsions fébriles. Devant des épisodes moins typiques ou répétitifs, il est utile de réaliser des examens complémentaires ( EEG, imagerie cérébrale)afin d'exclure d'autres pathologies responsables de crises de convulsions.

Traitement:

Il n'y a pas de traitement spécifique utile des convulsions hyperthermiques.

Il faut mettre l'enfant en position latérale de sécurité et attendre que cela passe en le refroidissant pour faire baisser la fièvre.

Il faut appeler un médecin ou se rendre dans un service d'urgence.

En milieu médical on peut calmer le cerveau plus rapidement en utilisant des benzodiazépines tel du Valium et du Temesta.

Si les épisodes convulsifs se répètent, il sera parfois utile de placer temporairement l'enfant sous médication anti-épileptique durant les épisodes de température et d'avoir du valium à la maison pour pouvoir intervenir avant de se rendre à l'hôpital.

 

 

 

 




Contactez le Webmaster: contact@MonEnfantGrandit.be